ASEPT
ASEPT POITOU

Qui sommes-nous ?

Les objectifs de l'association

SENIORS
SENIORS

Pour améliorer votre capital santé

Des solutions adaptées à vos besoins

JEUNES
JEUNES

De bonnes habitudes, dès la naissance

De la petite enfance à l'adolescence

AIDANTS
AIDANTS

Accompagner et se préserver

Actions et services à votre disposition

previous arrow
next arrow
Shadow

Réseau Territorial de Sentinelles

Le Réseau Territorial de Sentinelles (R.E.T.S) en prévention du suicide en Poitou

Préambule

Le mal-être est un enjeu de santé publique qui représente un phénomène complexe et global, touchant aussi bien la population issue du régime agricole que celle du régime général. Le contexte de ces dernières années n’a fait qu’accroître ces difficultés et nécessite aujourd’hui de replacer l’humain au cœur de nos préoccupations.

Comme le souligne l’OMSla santé est un état de complet bien-être physique, mental et social et ne consiste pas

 seulement en une absence de maladie ou d’infirmité. Ainsi, la santé mentale se veut être une composante essentielle de la santé :

 il n’y a pas de santé sans santé mentale. De fait, sa prise en compte revêt d’un enjeu de santé publique qu’il convient de ne pas omettre lorsque

 l’on s’intéresse au bien-être individuel et collectif d’une population.

Notre santé mentale varie tout au long de la vie en fonction de facteurs qui nous sont extérieurs (environnement, logement, emploi…), mais également de facteurs plus personnels (comme notre histoire de vie). Nous pouvons ainsi rencontrer une altération de cette dernière suite à l’influence d’une série de facteurs socio-économiques, biologiques et environnementaux.

Tout d’abord, quelques chiffres…

  • Selon l’OMS, 1 Européen sur 4 est touché par des troubles psychiques au cours de sa vie.
  • En France, on estime que 15 % des 10-20 ans ont besoin de suivi ou de soin.
  • 7,5 % des Français âgés de 15 à 85 ans ont souffert de dépression au cours des 12 derniers mois.
  • 9 300 suicides et 200 000 tentatives de suicide par an, soit 24 décès par jours.

Parmi les situations qui composent le « mal-être », nous retrouvons la prévention du suicide qui représente aujourd’hui une priorité pour le Ministère des Solidarités et de la santé. 

En 2019, l’Agence Régionale de la Santé (ARS) Nouvelle-Aquitaine dénombrait 282 suicides en Poitou-Charentes,  répartis de la manière suivante : 

 

  • 64 en Charente,
  • 102 en Charente-Maritime,
  • 58 dans les Deux-Sèvres,
  • 58 dans la Vienne.

Selon l’ONS, le nombre de suicide serait sous-estimé d’environ 10 %. 

Fort de ce constat, les Coordinations territoriales en prévention du suicide et promotion de la santé mentale des centres hospitaliers de Niort et Poitiers, la MSA Poitou, l’ASEPT Poitou ainsi que le Dispositif d’Appui à la Coordination – (DAC) de la Vienne ont décidé d’impulser une dynamique partenariale inter-régime pour sensibiliser la population sur le repérage précoce des personnes en risque suicidaire, et, plus largement, en mal-être. Cette volonté fut marquée par la naissance du Réseau Territorial de Sentinelles (RéTS) en Prévention du suicide Poitou.  

Le Réseau Territorial de Sentinelles (RéTS) en Prévention du suicide Poitou s’inscrit dans :

  • Une volonté de regrouper les personnes formées autour d’une envie commune de prévenir le suicide,
  • Une volonté d’élargir son champ de compétences et de réflexions autour de la prévention et de la promotion de la santé mentale en sensibilisant le Grand public au phénomène de mal-être.

Le processus de la crise suicidaire n’est pas inéluctable.
Il est possible d’intervenir à tout moment.
Nous pouvons tous agir.